• Accueil
  • Blogue
  • Les cartes de Champlain, bestiaires et herbiers du Nouveau Monde.

Les cartes de Champlain, bestiaires et herbiers du Nouveau Monde.

Publié le 08/04/2021
08/04/2021

Si les cartes routières et touristiques sont aujourd’hui de simples feuillet que l’on peut s’acheter pour quelques dollars au truck stop et dépanneur, il n’en fut certainement pas toujours ainsi.


Dans l’age d’or de la cartographie, les cartes étaient symbole de prestige, d’expression artistique, du dernier cri technologique.  Les cartes étaient aussi chères que rares, réservées à l’élite qui en finançait l’exploration géographique nécessaire et le tour de force technique du tracé et de l’impression.


Les cartes de Champlain tombent certainement dans cette catégorie.  Financées par le roi de France, elle sont la synthèse de décennies d’exploration et recensement du territoire nord-américain.  Il faut en effet utiliser le pluriel, car il a publié plusieurs cartes, et chacune était tirée en plusieurs exemplaires.  


Vue d'ensemble de la carte géographique dessinée par Samuel de Champlain en 1632


Dès le Xe siècle les cartographes ont illustré des monstres fantaisistes et autres figures mythologiques sur leurs cartes. Cet usage cessa grandement au début 17eme alors qu’une représentation plus juste et scientifique était alors de rigueur.  Samuel de Champlain étant d’abord et avant tout un dessinateur, ses cartes sont aujourd’hui un plaisir à explorer pour y retrouver les illustrations de ses observations de la faune et flore qu’il a pu observer tout au long de ses voyages.


Les limitations de l’époque créent des cartes de format plutôt modeste.  Celle de Champlain en 1632 ne fait que 51x84cm!    Les numérisations haute résolution nous permettent aujourd’hui d’apprécier la richesse de détails minuscules que les imprimeurs parvenaient à graver sur les plaques de cuivre qui servaient à l’impression.  C’est un véritable “Où est Charlie” post-renaissance.


Voici quelques-unes de mes illustrations préférés de la faune et flore de ses cartes de 1612 et 1632:


La Limule (crabe fer à cheval)

Champlain fut le premier à décrire scientifiquement cet invertébré.  Sa forme mystérieuse m’a tout d’abord fait penser qu’il s’agissait d’une méduse.  C’est finalement sur la carte de 1612 qu’on la retrouve identifiée du mot Siguenoc, le mot amérindien pour la limule, un arthropode que l’on peut retrouver sur la côte est du continent américain.

Détail de carte dessinée par Samuel de Champlain montrant une limule


La Souris

Mon illustration préférée car c’est la plus petite et ce n’est qu’après d’attentives observations que j’ai pu la trouver sur la carte!  Elle ne dois faire que quelques millimètres sur l’original.  Pouvez-vous la trouver?

Détail de carte dessinée par Samuel de Champlain montrant une souris


Le Castor

Emblème animalier du Canada, on ne le retrouve que sur la carte de 1612.  Son sympathique dessin illustre bien les caractéristiques du mammifère, des dents à la queue. 

Détail de carte dessinée par Samuel de Champlain montrant un castor


La Baleine

On retrouve ici un souci d’illustrer la baleine non pas en créature mythique qui serait décrite par un vieux pêcheur, mais sous le regard d’illustrateur de Champlain.  On y retrouve les caractéristiques principalement observées;  La queue et le souffle.  Dans ses récits, ce n’est pas moins de 34 espèces de poissons que Champlain a nommé et décrit, plusieurs d’entre elles se retrouvant dans ses illustrations.

Détail de carte dessinée par Samuel de Champlain montrant une baleine




Suivez le lien suivant pour observer la carte en très haute résolution sur le site de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Prenez le temps de bien observer!


“Carte géographique de la Nouvelle Franse” (1612)

“Carte de la Nouvelle France, augmentée depuis la dernière…” (1632)



Cet incroyable matériel historique a été toute une source d'inspiration pour Les Archivistes!  Retrouvez ici quelques-uns des produits qui ont été inspirés des Cartes de Champlain:

Couverture-Carte "Bestiaire de Champlain

gros plan d'une main pointant un détail sur une impression grand format d'une carte géographique dessinée par Samuel de Champlain