• Accueil
  • Blogue
  • Saint-Laurent Frappé, un mot d'amour à l'eau de Montréal

Saint-Laurent Frappé, un mot d'amour à l'eau de Montréal

Publié le 01/04/2021
01/04/2021

- “Et pour boire?” 

-“Juste un Saint-Laurent Frappé, merci!”


Expression toute anodine, elle est encore couramment utilisée à Montréal pour désigner l’eau du robinet, en opposition avec l’eau embouteillée ou autre boisson.  L’origine de ce régionalisme semble malheureusement avoir été perdue dans l’histoire.  J’ai lu que les français de l’hexagone utilisent l’expression “Château-la-Pompe” au même effet, quoique jamais entendu de ma part.


Une distinction subsiste avec l’appellation de Montréal, celle de la Provenance


En effet, l’eau qui sort de notre plomberie provient presque exclusivement directement du Fleuve Saint-Laurent.  Un réseau de six usines de traitement de l’eau potable fournit les habitants de l’Ile.  À elles seules, les usines Atwater et Charles-J. Des Baillets traite 88% de l’eau que nous consommons.  Nous buvons donc littéralement du “Saint-Laurent Frappé.”


De leur côté, les usines Dorval, Lachine, Pierrefonds et Pointe-Claire  ont comme source le Lac Saint-Louis et la Rivière des Prairies (même système hydraulique, différents lieux et noms)


La quantité traitée quotidiennement est astronomique, environ 1m cube par insulaire, ou encore 1000 litres!  Inutile de dire que nous en consommons beaucoup…  (une douche de 10 minutes et trois chasses d’eau et hop!; 200 litres aux égouts.)


Chaque année, des dizaine de milliers d’échantillons sont prélevés à toutes les étapes de production, du fleuve au robinet, afin d’assurer le maintient de la qualité et sécurité de cette ressource.  Sa disponibilité continue, sa haute qualité, et son faible prix nous font parfois oublier le privilège de l’accès à cet Or Bleu.


Ça donne soif,  Santé!


Découvrez ICI les produits de la série Saint-Laurent Frappé, notamment les Verres à eau et linge à vaisselle.

Deux verres à eau et linge à vaisselle avec logo "Saint-Laurent Frappé"