• Accueil
  • Blogue
  • Sept endroits qui font des îles de Toronto un lieu magique

Sept endroits qui font des îles de Toronto un lieu magique

Publié le 11/03/2021
11/03/2021


1- Le quartier unique de l'île Algonquin

Niché dans le havre intérieur, se trouve une communauté intrigante d'une centaine de maisons.  Le gracieux pont en bois que vous devez traverser sur Algonquin Bridge Road est un obstacle juste assez important pour empêcher les hordes de touristes de passer.  C'est sur ce même pont, en 1980, que les résidents locaux se sont opposés au shérif qui leur délivrait un avis d'expulsion. Une grande victoire pour eux tous !  En descendant l'avenue Ojibway, vous pouvez avoir l'impression d'être à des kilomètres de la ville, mais lorsque vous arrivez au bout, la ligne d'horizon de Toronto se révèle dans toute sa gloire !  De jolis bancs de parc sont placés à des endroits stratégiques le long de l'avenue Seneca, profitez de la vue !

Quatre tulipes rouges sur fond de fougères.  Au loin on voit le relief des édifices de Toronto.

2- Hanlan's Point et sa plage nudiste

On oublie vite qu'on n'est qu'à 2,5 km de la Tour CN quand on pose le pied sur le sable doux de la plage de Hanlan's point !  Dans une décision étonnante pour Toronto the Good en 1999, un projet pilote pour la deuxième plage nue officielle du Canada a été approuvé et est devenu permanent en 2002.  Définitivement l'un des endroits les plus détendus de la ville, de mai à septembre, vous pouvez vous baigner si vous l'osez; la qualité de l'eau est officiellement excellente et approuvée par la norme du drapeau bleu.  Il est facile d'y passer une journée, mais vous devez faire vos bagages et tout apporter car il n'y a pas ou peu de marchandises, de boissons et de nourriture à acheter à proximité.

Rebord du quai de Hanlan's Point.  On loin on retrouve le relief des édifices de Toronto et la Tour CN.

Tonelle en bois aux formes organiques au dessus d'un sentier.  Arbres en arrière-planSur une plage, Canette de bière Goose Island, Sandale Hawaiana jaune, et herbes en arrière-plan.


3- Les jetées abandonnées du Eastern Channel

Les îles de Toronto étaient autrefois une péninsule, mais des tempêtes successives ont creusé les bancs de sable et créé une île permanente en 1858.  Depuis, des quais en béton ont été construits le long de ce qu'on appelle aujourd'hui le Eastern Channel.  Aujourd'hui abandonnée et accessible par un sentier envahi par la végétation, la structure de 600 m de long offre de belles vues sur Cherry Beach, le projet de développement de Lower Don Land et les communautés de East Waterfront.  Avec très peu de visiteurs, il est facile d'observer une variété d'animaux sauvages, des loutres aux oies.

Cloture de métal sur un quai de béton.  En arrière-plan, le relief de Toronto et de la Tour CN.Huit bernaches du Canada sur un quai de béton.  En arrière-plan le relief de la Tour CN et des édifices de Toronto.


4- Champs gazonnés de l'île olympique

Lieu de l'ancien championnat canadien ouvert de frisbee de 1975 !  Les vastes terrains herbeux en font l'un des meilleurs endroits pour les sports et les activités.  Les chaises et les barbecues au bord de l'eau, avec une vue imprenable sur l'horizon, constituent un point fort.

Quatre chaises de parterre colorées en bois faisant face au Lac Ontario.  On retrouve la Tour du CN et le relief de Toronto en arrière-plan.


5- Snake Island et sa nature sauvage

Clignez des yeux et vous manquerez le petit pont piétonnier qui mène à cette île non aménagée !  Il n'y a pas grand-chose à faire ici, mais c'est définitivement l'attrait de l'endroit.  Les scouts et les guides peuvent même obtenir un permis de camping sur cette île !  Ils ont de la chance, la ligne d'horizon scintillante doit être un vrai spectacle depuis leurs tentes sous les pins matures.  Une jolie petite plage avec d'énormes rondins de bois flotté complète le paysage.Ponceau de bois menant à Snake Island.

Deux canards sur la berge du Lac Ontario.  En arrière-plan on retrouve la Tour du CN et le relief des édifices de Toronto.

Table de Pique-Nique sur les berges de Snake Island.  Relief des édifices de Toronto et Tour du CN en arrière-plan.


6- Le phare de Gibraltar Point pour les amateurs d'histoire

Un joli rappel de l'importance passée du port de Toronto et du principal mode de transport des marchandises entrant et sortant de York, l'ancien Toronto.  Construit en 1809, il est aujourd'hui le deuxième plus ancien phare encore en activité au Canada.  Il est maintenant niché dans la forêt de Hanlan's Point, mais il se trouvait autrefois à quelques mètres seulement du rivage changeant.  Avis aux amateurs de sites hantés, la disparition du premier gardien et la découverte de restes humains à proximité ont ancré la réputation du phare comme l'un des lieux hantés de Toronto !

Vue du fort de Gibraltar Point, photo prise l'été avec verdure et ciel bleu.

Gros plan de la porte rouge en bois du phare de Gibraltar Point, sur fond de mur en pierre.


7- Hors saison, pour le sentiment d'être "loin de tout"

Plus un endroit dans le temps qu'un endroit réel, il est facile de négliger les îles de Toronto une fois que les jours chauds de l'été sont passés, mais il est très gratifiant de prendre le temps et de prolonger la saison.  Les ferries réduisent considérablement leurs horaires et leurs services en basse saison, il faut donc s'y préparer un peu plus à l'avance, mais en échange, vous trouverez la paix, le calme, la solitude et la beauté !  

Berge sud de Centre Island.  Mouette et bois d'épave sur le sable.

Vue d'automne de la promenade de bois de Centre Island à Toronto.

Simon Devost sur un tracteur de Centre Island, prise à l'automne.Vue maritime prise depuis le traversier des iles de Toronto.  Tour du CN et relief de la ville en arrière-plan.


Bonne Visite!


Découvrez ici les bols de céramique fabriqués par Les Archivistes, inspiré des 

Iles de Toronto: